Trouvez des arrêts de bus pour chaque ville de France

Service gratuit et colaboratif pour trouver des arrêts de bus en France

Contacter des compagnies de bus en France

Modifier directement la page du bus et participez à l’alimentation de la base communautaire infotransportbus.com

L’équipe infotransportbus.com ou la communauté corrigera directement des informations sur la page du bus

Qu’est-ce qu’un bus ?

Autobus, toute classe de grands véhicules automoteurs à roues conçus pour transporter des passagers, est généralement sur un itinéraire fixe. Ils ont été développés au début du XXe siècle pour concurrencer les tramways en offrant une plus grande souplesse d’itinéraire. L’autobus était une extension naturelle de l’autocar à chevaux. Aujourd’hui, les bus sont définis comme des véhicules pouvant accueillir plus de 10 passagers. 

Autobus modernes

Il existe quatre grands types de bus : urbain ou de transit, suburbain, interurbain ou de tourisme, et scolaire. L’autobus urbain fonctionne dans les limites de la ville et se caractérise par une vitesse maximale réduite, une plate-forme surbaissée, des dispositions pour les passagers debout et en fauteuil roulant, deux entrées sur le trottoir, des sièges à dossier bas et aucun espace pour les bagages. L’autobus de banlieue est conçu pour de courts trajets interurbains et dispose de sièges à haut dossier, de compartiments à bagages et de porte-bagages, ainsi que d’une seule entrée à l’avant.

Le type interurbain est équipé d’une plate-forme surélevée pour offrir un maximum d’espace pour les bagages sous les passagers, de sièges à haut dossier, de porte-bagages supérieurs, d’écrans de télévision, de commandes individuelles de lumière de lecture et de ventilation, et de toilettes. Un autocar interurbain type pèse environ 12 000 kg, peut accueillir jusqu’à 47 passagers, est équipé d’un moteur diesel V-8 à deux temps d’une puissance maximale de 450 chevaux, d’une transmission automatique à commande électronique et de freins à air comprimé. Les bus scolaires sont généralement constitués d’une carrosserie de 50 passagers, avec un feu de signalisation spécial et des dispositifs de sécurité, montés sur un châssis de camion à empattement long. Avec l’augmentation du prix du carburant dans les années 1990 et 2000, la fréquentation des bus a augmenté dans de nombreuses régions urbaines du monde.

Les autobus articulés ont été utilisés pour la première fois en Europe dans les années 1950. Dans cette configuration, une carrosserie de remorque est reliée à l’arrière d’un autobus à moteur avant conventionnel au moyen d’un attelage, d’une membrane flexible et d’un panneau de plancher continu avec des surfaces de contact arquées pendant les manœuvres de virage. Cette disposition permet d’augmenter de 75 % le nombre de places assises et d’améliorer de 20 % le rendement énergétique par siège-kilomètre. Le rayon de braquage est le même que celui d’un bus conventionnel.

On estime qu’un bus de tourisme classique permet de retirer 17 voitures de l’autoroute et d’atteindre 69 passagers-km par litre (162 passagers-milles par gallon). Des bus hybrides électriques expérimentaux sont en cours de construction, basés sur la pratique de l’automobile. Des systèmes de transport intermodal avec bus, train et voiture particulière coordonnés continuent d’être étudiés en raison de leur efficacité et de leur potentiel de réduction de la pollution. 

De nouvelles normes d’émission de gaz d’échappement pour les bus sont entrées en vigueur aux États-Unis en 2006 et 2007, exigeant que les émissions liées au smog soient réduites de 95 % et la suie de 90 % par rapport aux niveaux de 2000. Ces réductions ont nécessité un passage à des carburants diesel reformulés dont la teneur en soufre est plafonnée à 15 parties par million.